Trans’Alpes de Jérome Bonneaux (HRA)

samedi 21 novembre 2020
par  Claude
popularité
20%
0 vote

Dans la continuité de la HRP et de la philosophie de Georges Veron, je vous propose de nous accompagner dans les Alpes sur la HRA ou plutôt sur la Trans’Alpes.

La Trans’Alpes est le fruit du travail de Jérôme Bonneaux, lui-même disciple de Georges Veron, il a également participé à l’élaboration de la HRP.

La Trans’Alpes occupe l’espace libre entre le GR®5 et la Haute Route des Aples, du point de vue de l’altitude et des difficultés.

C’est en quelque sorte le « chaînon manquant » entre ces deux traversées.

Trans’Alpes de Jérome Bonneaux (HRA) - Première partie :

Dans cette deuxième partie :

– Je vais rester une journée au camping de Sixt-Fer-à-Cheval à la suite d’une blessure sur les dents Blanches et cela annonce le départ de Benoît,

— On s’attaque à un gros morceau du parcours, le mont Buet dit aussi le Mont-Blanc des dames, malgré tout, cette ascension reste très technique, piolet et crampons sont indispensables en début de saison.

Éventuellement, il est possible de s’équiper d’une longe et d’un baudrier afin de s’attacher à la ligne de vie et pour les moins téméraires, une variante existe afin d’éviter le mont Buet.

Le début de la vidéo contient un peu de bla-bla destiné aux futurs Transalpiste ;)

Trans’Alpes de Jérome Bonneaux (HRA) : Le col de Balme, la fenêtre d’Arpette, La cabane d’Orny, le glacier du Trient, la Fouly.

Dans cette troisième partie, la décrue s’amorce et j’arrive aux portes du tour du Mont-Blanc.
Un tronçon que j’appréhende, car je n’apprécie guère le TMB avec ces gîtes bondés de randonneurs occasionnels.



Commentaires

Dernière mise à jour

samedi 21 novembre 2020

Publication

203 Articles
65 Albums photo
Aucune brève
Aucun site
624 Auteurs

Visites

21 aujourd’hui
78 hier
350295 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés