Vous devez activer JavaScript dans votre navigateur pour pouvoir utiliser les services du site Bienvenue sur le site dédié à la randonnée et à la découverte de nos sentiers

Quelles différences existe-il entre une tente de trekking et de loisirs ?

Les tentes nomades destinées à la montagne
jeudi 31 janvier 2013
par  Claude
popularité
9%
4 votes

Il n’est pas concevable d’utiliser une tente de trekking pour le loisir et inversement.

Notre maison nomade ne pourra pas être confectionné en coton, trop lourde et hydrophile,
elle absorberait la condensation engendrée par l’échange thermique ainsi que la rosée du matin.

Les fibres de coton gorgées d’eau en altitude sous l’effet du gel s’écarteraient et la tente perdrait de son imperméabilité.

L’eau cristallisée rendrait la toile plus rigide que du carton, deviendrait cassante et difficile à repliée.

Le coton demande du temps à sécher et la replier dans le sac humide risque de provoquer l’apparition de champignons.

En majorité les textiles employés dans la confection sont synthétique, ces matières
sont plus permissive dans un environnement humide ou froid.

Le re-pliage s’effectue au petit matin afin d’éviter d’exposée la toile aux rayonnements du soleil qu’elle ne supporte pas, même humide elle ne risque pas de pourrir dans votre sac.

La perméabilité de la toile se calcule en colonne d’eau, sa résistance dépendra de la technique et du nombre de fibre que compose le tissage.

De quoi est composé une bonne tente ?

De compromis des différentes techniques, les inductions , les tissages, les mélanges de fibre coton, nylon, polyester, les fils qui compose la trame, d’aluminium, les fibres de verre.

Le tapi de sol est la partie la plus fragile des tentes light par rapport à son homologue touristique qui beaucoup plus lourd ont un tapis constitué d’une bâche plastique résistante et bien épaisse.

Il est Impossible d’équiper nos tentes de la sorte, mis à rude épreuve en montagne il est le maillons faible.

Généralement en Cordura (mélanges de nylon et coton) il est trois fois plus résistant à l’abrasion que le nylon seul.

La toile doit être résistante aux rafales de vents et aux déchirures éventuelles.

PNG - 101.7 ko

Pour répondre à se problème des ingénieurs ont renforcés des textiles avec un maillage par disposition de fils en trame qui permet de renforcer la résistance et évite d’étendre une éventuelle déchirure.

La technologie garantissant la localisation d’un accroc dans un quadrillage s’appelle Ripstop.
Par la suite enduit de PU/ PVC il devient plus résistant au frottement et étanche.

Une trame serrée composée de plus de fibres sera alors plus solide, réduisant ainsi le diamètre des micros pores.

L’enduction de PU/ PVC permet d’imperméabiliser les textiles, à partir de 1500 mm par cm2 de colonne d’eau, on peut vraiment dire que le tissu est imperméable.

La résistance à la pression de l’eau est calculée en colonne, son indice doit être supérieur à 1500 mm par cm2 et plus ils sera élevé, plus l’imperméabilité sera assurée dans le temps.

Le PU/ PVC sont des composants chimiques, leur durée de vie est limité, c’est pourquoi votre investissement doit être raisonné, dans un délai de plus au moins 200 à 350 nuits et suivant les conditions climatiques les fermetures éclair, accessoires de votre tente deviendront cassants.
(dégradation des molécules de chlore)

L’indice de colonne d’eau de départ va jouer un rôle dans le temps, mais inévitablement elle se transformes en une véritable passoire.

Inutile de prendre un indice de colonne d’eau hyper élevé pour garantir une longévité accrue, car le PU /PVC rends le nylon et polyester beaucoup plus fragile.

Il faut pouvoir accepter les compromis, c’est un équilibre fragile entre la solidité, l’étanchéité et le poids.

Les additifs silicones sont apparus afin de renforcer l’imperméabilité sans fragiliser le textile, sa présence prolonge la vie de nos copines mais sans trop de miracle.

Étrangement, avec un enduit imperméabilisant, elle ne résistera qu’aux premières averses, une fois que la toile à percé (je ne parle pas d’un contact de condensation qui reste normale) elle repercera à nouveau.

Pendant votre sommeil évité le contact direct de la peau avec la toile, il plus confortable d’avoir un tapis.

Les matières synthétiques, le PU/ PVC, la silicone, etc., peuvent parfois causer des dermatites de contact.

La technologie évolue les matériaux employés ne seront sans doute plus les mêmes après quelques années, en bon nostalgique il faudra vous résigner à en changer.

Les lois de la société de consommation ?
Pas vraiment, le matériel light à un prix, la chimie a ses limites.
Stockerez votre tente à l’abri de la lumière de la chaleur et de l’humidité.

Lors du rangement éviter autant que possible les plis effectués toujours au même endroit, roulez là, car bien souvent les premières infiltrations apparaîtront à l’endroit de votre fâcheuse habitude.
(phénomène due à l’enduction qui rigidifie les fibres)

Vous ne voyez pas ce que je veux dire ?.
Prenez une feuille de papier, amusez vous à la plier en quatre de manière répétitive.
Au bout d’un certain temps un joli trou fera son apparition.

Le prix actuel d’une tente de trekking d’une à deux personnes de 1 kg – 1,5 kg, sera dans la fourchette des 200 euros à 300 euros.

Un prix anormalement bas n’est généralement pas signe de qualité, ne rêvons pas ! Au risque de me répéter la qualité à un coût.

Payer plus de 300 euros ne vous garantis rien de plus étant donnée la durée de vie limitée et l’évolution.

Contrairement à ce que tout marchant pourra vous vantez, les techniques des plus grands fabricants sont identiquement les mêmes.
Seuls la forme change.

La différence qui fera vraiment le poids ? Et bien c’est le poids.

Votre matériel à une obsolescence irrémédiable, il sera remplaçable ce qui n’est pas le cas pour vos genoux.

Dans le cas d’un One-Shoot une tente de chez Décathlon fera largement l’affaire.
Si vous êtes déterminé à effectuer plusieurs trekkings je vous déconseilles Décathlon.

La charge est le premier critère à prendre en considération afin d’éviter des futures traumatismes articulaires.

En descende le poids de votre matériel auras une influence considérable sur vos genoux et peux entrainer des lésions irréversibles du cartilage.

Deuxième élément important.
Le tapis de sole Cordura Ripstop imprégné polyuréthane, PU, des jointures entre le tapis et la toile couture Thermos-soudée.

Le troisième critère :

La toile avec un indice de colonne d’eau supérieur à 1500 mm par cm2 mais rationnelle car l’enduction de PU/ PVC fragilise les fibres.
En option une protection UV n’est pas un luxe.

Quatrième critère à ne pas négliger, son encombrement et sa facilité de mise en place par mauvais temps.

JPEG - 136.8 ko

Dernièrement :
Les formes basses et profilées ont moins de prise aux vents mais demande à être souple pour s’introduire et se changer.
C’est assez galère à l’intérieur.

Pour ce type de tente une large ouverture latérale est beaucoup plus pratique mais ne règle pas le problème de la hauteur de toit.

La couleur ? Cela dépend !

Si vous aimez rester discret et observer autour de vous la faune, les bivouacs interdits, les missions para-commando, les couleurs s’ombres de camouflage vous conviendrons très bien.

Pensez que les couleurs vives sont beaucoup plus facilement repérables par les secours en montagne lors d’un campement d’urgence, où simplement en cas de chute votre toile servira de balise dans la neige.

La mode actuelle des couleurs de tentes sont plus discrètes, allant du bleu marine au vert foncé.

Ne vous adressez pas à un vendeur qui n’a jamais testé son matériel dans de véritables conditions.

Lors de votre trekking isolé en montagne, il sera trop tard pour jurée sur le vendeur.

JPEG - 87.3 ko
bivouac

Quelques bons conseils

feus de camp

Lors des bivouacs éviter les feus de camp à proximité des tentes.
Les matières synthétiques infliges des brulures sévères et collent à la peau lors d’incendie.

Les campements au bord de l’eau bien qu’ils soient romantique sont aussi à éviter :

a) En basse altitude pour l’invasion des moustiques
b) En montagne une crue rapide lors de forte pluie n’est jamais à exclure même par temps clair.
c) Pensez que vous n’êtes pas seule, les points d’eau sont aussi les lieux de rendez-vous de la faune avoisinante qui se désaltère, ne les dérangeons pas !

A chaque retour de trekking sécher votre tente à l’extérieure et à l’ombre pour la rafraîchir des mauvaises odeurs.

Evitez le lavage fréquent de celle-ci, elle perdrait de son étanchéité, réimperméabilisez la toile extérieure avant de là ranger.

Appliquez un peu de paraffine sur les fermetures-éclairs.


Ne chercher pas d’immense espace de rangement, le confort, vous ne le trouverez pas sur ce type de tente.

Le saint Graal du randonneur ?, l’équipement light et la tente ne fait pas l’exception ! ;

Elle fait partie des éléments qui doivent attirer votre attention, piquets, armatures, œillères, seront en aluminium ou fibres de verre.

Résistant aux vents il ne supporterons pas pour autant une chute après avoir trébucher dans le file du tendeur.

L’armature est conçue pour être la plus légère possible au détriment de la solidité, à cet effet des petits bouts de tubes (ensemble de réparation d’arceaux) sont généralement livrés avec la tente pour une réparation de fortune.

PNG - 18.1 ko
Tente gonflable Nemo Gogo

Il existe des tentes avec structure gonflable à la place d’arceaux classiques que l’on peut retrouver sous la marque Nemo Gogo 379,00 €.

Comparé à un modèle classique le système gonflable présente l’avantage d’être rapide à monter et en l’absence d’armature il est beaucoup plus léger.

mais sous l’effet de grosses rafales l’armature s’affaisse avant de se remettre en place.

Elle finiront par supplanté les armatures traditionnelles.

Air Supported Technology ®

PNG - 43.4 ko
Tente Gonflable nemo

Il existe trois types de tente.

Les trois saisons, été, printemps, automne :

Elles sont plus basses à l’arrière, avec une jupe qui ne descend pas jusqu’au sol, sur le devant de large ouverture d’aération refermant avec moustiquaire et généralement une plus petite à l’arrière.

Rarement équipé d’auvent, le sac à dos reste dehors à l’abri dans un plastique.

PNG - 32.7 ko
Shelter tente Jamet

La forme la plus connue est dite canadienne, armature à deux piquets verticaux, fil de nylon qui en rejoignent les deux extrémités forment ainsi l’arête du toit, elle est vouée à disparaître au profit des auto-portées.

De plus en plus répandue la tente tunnel :

Ses piquets horizontaux fixés à la toile aux deux côtés avant, ensuite aux deux côtés arrière, déformés et contraints sous la pressions ils forment un arc de cercle.

De cette manière ils sont semi auto-portés et uniquement stabilisés par les tendeurs.
shelter tente (jamet) 44,90 €

PNG - 47.2 ko
MONSTER LITE 2 TENTE ( FERRINO )

La structure par excellence au niveau de la solidité et idéale pour des conditions hivernales.

La tente tunnel à armature en arc de cerce croisée en son centre et partant des quatre coins de la tente totalement auto-portée.

Les tendeurs ne sont plus indispensables pour assurer leur stabilité, malheureusement les piquets sont plus longs, plus lourds.

MONSTER LITE 2 TENTE ( FERRINO ) 299,00 €

Une nouvelle catégorie les deux saisons fit son apparition :
Elles reprennent les caractéristiques générales de la première.

Tentes mono toile plus légère, mais ne sont pas conçues pour des conditions hivernales et
à moins d’avoir un sac de couchage résistant aux grands froids je déconseille les bivouacs sous la neige en altitude.

PNG - 37.1 ko
POWER ODYSSEE TENTE ( VAUDE )

Moins fréquente les quatre saisons utilisées pour les trekkings hivernaux et l’alpinisme.

Souvent en forme de dôme à armature croisée, elles sont plus résistantes aux vents, aucune distance entre la jupe et le sol.
Dépourvues d’aérations ou quasi inexistantes.

Des modèles plus spacieux existent mais n’ont plus rien avoir avec le trekking, utilisées pour les camps de basse lors d’ascension.
Beaucoup plus lourdes leurs armatures peuvent supporter des couches de neige.

POWER ODYSSEE TENTE ( VAUDE ) 349,00 €


Quelques bonnes adresses


Boutique en ligne
Au vieux campeur
Au vieux campeur

 


Magasin Camping-Relax
Vendeurs expérimentés,
Chaussée de Bruxelles 505A.
1410 Waterloo
T. +32 2 384 47 51
F. +32 2 384 89 47
Information
Camping-Relax


Le randonneur
83 avenue Paul Pastur
6032 Mont sur Marchienne
071/51.93.95
Ouvert du Mardi au Samedi de 10h à 18h30
Le randonneur

TRA’MONTAGNE
Boulevard de la Meuse, 9
B-5100 Jambes
Tél : 0032 (0)81.74.82.50
Chaussée de la Croix, 56
B-1340 Ottignies
Tél : 0032 (0)10.41.25.74
Contact
site internet


1) L’enduction est un traitement de surface qui consiste à appliquer un revêtement généralement liquide (laque, peinture, huile, etc.) sur un substrat (papier, textile, film plastique, métal, etc.). Généralement, l’enduction est suivie d’un séchage et éventuellement d’une réticulation.

2) Un polyuréthane (ou polyuréthanne) est un polymère d’uréthane, une molécule organique.

On appelle uréthane, ou plus couramment « carbamate », tout composé produit par la réaction d’un isocyanate et d’un alcool

Polyuréthane thermoplastique élastomère, le Lycra (Spandex ou Élasthanne) créé par Dupont de Nemours se vend sous le nom de Lycra. Sa chaine principale est composée à la fois de groupes uréthanes et de groupes urées. De nombreux vêtements sont fabriqués à base de Lycra dont les propriétés extensibles en font un produit très adapté aux vêtements de sport.

L’uréthane entre dans la composition des combinaisons spatiales pour fabriquer la couche pressurisée. Il est enduit sur une couche de Nylon et recouvert d’une couche de Dacron.


3) Inventé à la fin des années 30, le PVC (Polyvinylchloride) a révolutionné les industries de la construction, de la santé et de l’emballage. Il s’est imposé dans notre vie quotidienne. De la bouteille d’eau aux meubles de jardins, de la gaine de câble au tuyau souple, aux revêtements de sol et châssis de fenêtre,

4) Les abréviations citées ou non dans la page :
polyéthylène (PE), le polypropylène (PP) ou le polyuréthane (PU).





Visites

16 aujourd'hui
68 hier
249220 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés